top of page
Rechercher

Équilibre hormonal : à la découverte des clés du bien-être féminin

Aujourd'hui, je veux te parler de quelque chose qui peut sembler compliqué au premier abord, mais qui ne l'est tellement pas ! L'équilibre hormonal féminin est plus facile à atteindre que tu ne le penses. Tout ce dont tu as besoin, c'est de quelques connaissances et d'une petite dose de bienveillance envers toi-même.





Pour moi, la facilité et la simplicité vont de pair avec l'éducation et la connaissance de soi.

Je dis toujours à mes nouvelles clientes que commencer un coaching en naturopathie, c'est avant tout une rencontre avec soi-même : comprendre notre corps, se découvrir, se connecter à notre cycle, à notre intuition, à nos énergies, et bien plus encore.


Alors, pose-toi quelques questions :


  • Est-ce que mes hormones sont liées à un déséquilibre hormonal ?

  • Quelles hormones dois-je utiliser pour retrouver un équilibre hormonal féminin ?

  • Et surtout, comment puis-je utiliser ces hormones pour atteindre et maintenir un état optimal ?


Parlons d'abord des différentes hormones


Chez les femmes, les trois principales hormones à prendre en compte sont les œstrogènes, la progestérone et la testostérone. Elles sont produites par les ovaires et, dans une moindre mesure, par les surrénales. On les appelle également hormones stéroïdes ou hormones sexuelles.


La progestérone


La progestérone joue un rôle essentiel dans la régulation des cycles menstruels. Elle est indispensable à la gestation et au maintien de la grossesse, équilibre les effets des œstrogènes et constitue le principal précurseur des hormones sexuelles.


Les œstrogènes


Les œstrogènes te donnent ta féminité, avec tes seins, tes hanches, tes cycles menstruels, ta peau douce et ta voix plus aiguë que celle des hommes.


La testostérone


La testostérone est souvent associée aux hommes, mais les femmes en produisent également en petite quantité. Chez elles, cette hormone influence la libido et participe à la formation osseuse.


La DHEA


La DHEA (déhydroépiandrostérone) est un précurseur de la testostérone et des œstrogènes, c'est-à-dire que ces hormones sont fabriquées à partir de la DHEA. Principalement produite par les surrénales, la DHEA est indispensable à la synthèse et à la répartition des protéines. Malheureusement, sa production diminue de manière spectaculaire avec l'âge, ce qui en fait un biomarqueur du vieillissement.


Les androgènes


Les androgènes sont des hormones masculines, dont font partie la testostérone et l'androstènedione. La DHEA est souvent considérée comme un androgène, mais chez la plupart des femmes, elle est rapidement convertie en œstrogènes.



Les hormones naturelles ou bio-identiques


Maintenant, parlons des hormones naturelles ou bio-identiques. Ces dernières (les bio-identiques) sont des hormones semi-synthétiques, extraites des plantes, puis modifiées chimiquement qui reproduisent exactement celles que ton organisme produit naturellement. Il existe de nombreuses études qui comparent les effets des hormones de synthèse avec les hormones naturelles. Il est démontré, notamment, que la progestérone synthétique augmenterait les risques de cancers hormono-dépendant dont le cancer du sein.


La première question à se poser quand on parle des traitements hormonaux est de savoir pourquoi on les prend ? Que souhaite-t-on vraiment régler ?

Par exemple, si tu souffres fortement d’acnée hormonale, ou que tu as un cycle irrégulier, ou bien que tu as des SPM assez fortes, mais que tu ne cherches pas nécessairement un moyen de contraception, la priorité est de trouver des solutions qui viennent apaiser la cause de ce problème. Les différents traitements hormonaux ne font souvent que mettre en pansement sur le problème (attention, je ne parle pas des problèmes de thyroïde ou de symptômes de la ménopause sévère).





Si tu t'es déjà renseignée sur le cancer du sein, tu sais qu'il s'agit d'un cancer hormonodépendant, c'est-à-dire qu'il est sensible aux hormones. En d'autres termes, plus tu es exposée aux hormones féminines pendant une longue période, plus ton risque de développer un cancer du sein augmente (je précise que bien que le cancer du sein puisse toucher des hommes, malheureusement, ce sont les femmes qui sont concernées dans 99% des cas).


-> Si tu as eu tes règles précocement, si ta ménopause survient tardivement ou si tu prends des hormones féminines (œstrogènes et progestérone), ton risque de cancer du sein est donc plus élevé. De nombreuses études ont d'ailleurs confirmé ces informations.


En 2010, une étude portant sur plus de 50 000 femmes afro-américaines menée par l'épidémiologiste Lynn Rosenberg de l'Université de Boston a révélé que le risque de développer une forme particulièrement agressive de cancer du sein augmentait de 65% chez les femmes ayant utilisé la pilule contraceptive hormonale. Le risque doublait même pour celles qui avaient pris ce contraceptif au cours des cinq dernières années et l'avaient utilisé pendant plus de dix ans au total.


Ces résultats font écho à ceux très préoccupants obtenus en 2002 lors de l'étude Women Health Study (Étude sur la santé des femmes) portant sur les traitements hormonaux substitutifs lors de la ménopause. Cette étude, la plus grande jamais réalisée sur les hormones, a dû être interrompue en urgence lorsque les chercheurs ont constaté que les femmes prenant des hormones de synthèse présentaient un risque nettement plus élevé de cancer du sein, d'infarctus, d'accident vasculaire cérébral (attaque cérébrale) et d'embolies.

​Les hormones sont vraiment les chefs d’orchestre de notre corps. On dit que les hormones naturelles du corps humain stimulent les ER-alpha et les ER-beta. Les hormones bio-identiques stimulent fortement les récepteurs ER-alpha et déstabilisent le système de protection de l’organisme, entraînant plus de tumeurs.

Il est important de prendre en compte ces informations pour mieux comprendre l'impact des hormones sur notre santé.

  • Fais attention aux hormones synthétiques prescrites par les médecins, comme le Premarin fabriqué à partir d'urine de jument. Les hormones sont comme des clés très précises qui transmettent des informations précises aux cellules. Si leur structure diffère ne serait-ce que d'un atome, elles peuvent donner des ordres modifiés aux cellules, ce qui peut être dangereux. N'hésite pas à rester informée et à discuter de tes options avec ton professionnel de santé pour prendre les meilleures décisions pour toi-même.


Déséquilibre hormonal : les autres facteurs


Il y a également d'autres facteurs qui peuvent causer un déséquilibre hormonal :

  • Une alimentation de mauvaise qualité, avec un excès de sucre et de glucides,

  • Une carence en matières grasses saines comme les acides gras oméga-3 présents dans certains poissons;

  • Un manque de fibres et de nutriments essentiels tels que les vitamines et les oligo-éléments;

  • L'exposition aux toxines, comme les pesticides ou les vernis à ongles, peut également perturber nos hormones;

  • Et n'oublions pas le stress, qui épuise les surrénales et peut à lui seul entraîner un déséquilibre hormonal qui affecte l'ensemble de notre système.


Certains aspects de notre mode de vie peuvent aussi jouer un rôle, comme :

  • le manque d'exercice physique,

  • l'excès de lumière pendant la nuit (qui perturbe notre sommeil et réduit la production de mélatonine),

  • la consommation excessive d'alcool,

  • le cadmium (présent chez les fumeurs)

  • l'utilisation de la pilule contraceptive sur une très longue période.


Pour savoir si tu souffres d'un déséquilibre hormonal, tu peux également effectuer un test. Je t’en ai inclus un d’ailleurs dans ma formation Augmente ta fertilité pour en savoir plus à ce sujet.





L’observation de nos symptômes


Enfin, il est important d'observer nos symptômes, de tenir un journal. Une bonne santé est étroitement liée à un équilibre hormonal sain, qui est le reflet de notre bien-être physique, émotionnel, mental et spirituel.


Alors, ne te décourage pas ! L'équilibre hormonal est à ta portée. Apprends à te connaître, prends soin de ton corps et de ton esprit, et n'hésite pas à consulter un professionnel de la santé pour t'aider dans cette démarche. Tu mérites d'être bien dans ta peau et de vivre en harmonie avec ton corps. À toi de jouer !


Comments


bottom of page